burin

burin [ byrɛ̃ ] n. m.
• 1420; a. it. burino, du longobard °boro « forêt »
Ciseau d'acier que l'on pousse à la main et qui sert à graver. 2. échoppe, guilloche, onglette, pointe (pointe-sèche). Graver au burin. « j'osais attaquer le bois directement avec le burin » (Zola). Par ext. Gravure au burin. Livre illustré de burins du XVIIIe siècle.
Ciseau d'acier (souvent mécanique) pour couper les métaux, dégrossir les pièces.
Chir. Instrument à extrémité biseautée tranchante, pour entailler l'os.

burin nom masculin (peut-être italien burino, de l'allemand bohren, percer) Ciseau d'acier permettant de couper les métaux, de dégrossir les pièces métalliques, etc., utilisé en frappant sur sa tête avec un marteau ou un appareil pneumatique à percussion. Outil de graveur, tige d'acier emmanchée à l'extrémité taillée en biseau, que l'on pousse sur la planche à l'aide de la paume de la main ; estampe exécutée avec cet outil. Outil du paléolithique supérieur, caractérisé par une facette latérale et un biseau aigu. ● burin (expressions) nom masculin (peut-être italien burino, de l'allemand bohren, percer) Burin de gravure, outil qui sert à creuser le sillon d'un disque destiné à l'enregistrement des sons.

burin
n. m. Outil d'acier taillé en biseau, qui sert dans de nombreux métiers à entailler les matériaux durs. Sculpter au burin. Gravure au burin.

⇒BURIN, subst. masc.
A.— TECHNOL. Outil d'acier dont l'une des extrémités, taillée en biseau, permet de couper ou de graver les métaux ou le bois. Gravure au burin; travailler au burin :
1. De même que le burin, le tranchet existait déjà au Moustérien sinon à l'Acheuléen et nous en avons trouvé qui sont caractéristiques dans les alluvions de la Bournègre dont nous avons parlé déjà.
S. BLANC, Initiation à la préhist., 1932, p. 82.
P. méton. Art du burin. ,,Admirez cette finesse... C'est d'un burin... Ah! Quel burin!`` (H. BATAILLE, Maman Colibri, 1904, I, 11, p. 10).
P. anal. ou métaph. La plume d'André Theuriet me paraît un burin effroyable (GIRAUDOUX, Bella, 1926, p. 98) :
2. « Arrivée au terme de ma course, il ne me reste plus qu'à confier au burin de l'histoire les noms de quelques hommes célèbres moissonnés sur mon passage. (...) »
JOUY, L'Hermite de la Chaussée d'Antin, t. 2, 1812, p. 392.
3. Les rides que creuse le burin de la douleur ont une dureté qui les décèle au premier examen : ...
ESTAUNIÉ, L'Ascension de M. Baslèvre, 1919, p. 270.
B.— P. ext., MAR. Épissoir en bois utilisé pour réunir deux cordages terminés chacun par un œillet; ,,sorte de ciseau à froid servant à couper le fil d'acier`` (GRUSS 1952).
Prononc. :[]. Étymol. et Hist. A. 1. a) 1420 « instrument d'acier dont on se sert pour graver sur les métaux » (Inv. de Philippe le Bon dans GAY); b) 1676 « ciseau d'acier pour couper les métaux » (FÉLIBIEN Dict.); p. méton., pour désigner le graveur : un bon burin (FUR. 1690); l'estampe gravée au burin (BESCH. 1845); fig. 1808 plume de l'écrivain (BOISTE); 1819 le burin de l'histoire (Ibid.); 2. technol. a) 1706 art dentaire (RICH.); b) 1740 serr. (Trév.); c) 1771 mar. (Ibid. : Burins ou Tappes [...] pour calfater les vaisseaux); d) 1773 id. « épissoir » (BOURDÉ DE VILLEHUET, Manuel des marins, Paris). B. 1811 astron. « petite constellation australe » (MOZIN-BIBER). Orig. peu claire (DEI; EWFS2); l'hyp. la plus gén. reçue en fait un empr. à l'ital. burino (FEW t. 15, 1, pp. 191-192; BL.-W.5; REW3, n° 1224; DAUZAT 1968), issu du longobard boro « foret » qui se rattache à l'all. mod. bohren « percer ». Fréq. abs. littér. :60.
BBG. — HOPE 1971, p. 31.

burin [byʀɛ̃] n. m.
ÉTYM. 1420; ital. burino, du longobard boro « foret », à rapprocher de l'all. bohren « percer ».
1 Ciseau d'acier que l'on pousse à la main et qui sert à graver, à couper les métaux. || Ciseler, sculpter, tailler au burin. || Variétés de burins. Bédane, charnière, drille, 2. échoppe, guilloche, onglette, pointe (pointe sèche). || Graver au burin (→ Airain, cit. 2).
0.1 Ah ! si j'osais attaquer le bois directement avec le burin, sans me refroidir à le dessiner d'abord ! Je n'indique d'ailleurs au crayon que l'ébauche, le burin peut ensuite avoir des trouvailles, des énergies et des finesses inattendues.
Zola, Paris, p. 203.
0.2 On pense si la signature de celui qui signait au burin les violons Hartford était superbe.
Giraudoux, les Aventures de Jérôme Bardini, p. 114.
tableau Noms d'outils.
tableau Noms d'instruments.
Loc. fig. Littér. Graver au burin : marquer de façon indélébile.
1 Il est des esprits qui ne voient bien les choses qu'après qu'elles sont passées. Mais alors, rien ne leur échappe, les moindres détails sont gravés au burin.
R. Rolland, Jean-Christophe, Le Buisson ardent, I, p. 1258.
2 Gravure au burin. || Livre illustré de burins du XVIIIe siècle.
Procédé de gravure utilisant le burin. || Le burin et l'eau-forte.
3 Par métonymie. Littér. Manière de graver. || Avoir le burin léger, ferme, net, spirituel.
2 Il (l'original du portrait) était gravé d'un burin tout de flamme.
Corneille, Poésies diverses, 9.
4 Techn. (Même valeur sémantique que 1.). Ciseau d'acier (souvent mécanique) pour couper les métaux, dégrossir les pièces.Gros épissoir de calfat.
Chir. Instrument à extrémité biseautée tranchante, pour entailler l'os.
tableau Lexique de la chirurgie.
DÉR. Buriner.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • burin — burin …   Dictionnaire des rimes

  • burin — burín s. n., pl. buríne Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  BURÍN s.n. Dăltiţă de silex folosită la prelucrarea osului şi lemnului. ♦ Stilet de gravat. [cf. fr. burin, it. burino]. Trimis de LauraGellner, 13.09.2007. Sursa …   Dicționar Român

  • burin — BURIN. s. m. Outil, instrument pour graver. Ouvrage fait avec le burin, fait au burin. On dit, d Un excellent Graveur, qu Il a le burin beau, le burin delicat, pour dire, qu Il grave bien …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Burin — Bu rin, n. [F. burin, cf. It. burino, bulino; prob. from OHG. bora borer, bor[=o]n to bore, G. bohren. See 1st {Bore}.] 1. The cutting tool of an engraver on metal, used in line engraving. It is made of tempered steel, one end being ground off… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • burin — engraver s tool, 1660s, from Fr. burin, cognate with It. bolino, Sp. buril, perhaps from O.H.G. bora tool for boring (see BORE (Cf. bore) (v.)) …   Etymology dictionary

  • Burin [1] — Burin (fr., spr. Büreng), Grabstichel; en b., mit dem Grabstichel gearbeitet; daher Buriniren, so v.w. graviren …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Burin [2] — Burin, District in der Provinz Neufundland (Britisch Nordamerika) an der Westküste der Placentia Bai; 4400 Ew …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Burin — (franz., spr. büräng), Grabstichel; burinieren, mit dem Grabstichel arbeiten; Wappen stechen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Burin — (frz. Büräng), Grabstichel des Kupferstechers; auch der Zahnmeißel des Zahnarztes; buriniren, mit dem Grabstichel arbeiten …   Herders Conversations-Lexikon

  • burin — [byoor′in] n. [Fr < OFr < OIt burino, borino < Langobardic boro, borer; akin to OE bor: see BORE1] 1. a short, pointed cutting tool with a round handle, used by engravers 2. Archaeol. a Stone Age chisel: see AURIGNACIAN …   English World dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.